6. juil., 2022

Malade........

Rah, j'enrage !!!

Je suis en pleine correction éditoriale sur un manuscrit super important, j'ai la traduction d'un autre manuscrit à rendre pour fin juillet sur lequel je suis déjà en retard, et ma charge de travail vient de doubler chez BiliBili, mais non, ce n'était pas encore assez à endurer apparemment...

J'ai commencé par une charmante visite chez le dentiste pour me faire arracher une dent. Visite qui s'est terminée sur un début d'infection. Donc, inflammation du nerf trijumeau (en gros, un réseau de trois nerfs qui circulent à travers tout le visage), douleur dans toute la mâchoire, et gros ganglions bien douloureux.

J'ai enchaîné sur une bouteille de gaz sodastream qui m'est tombé sur le petit orteil gauche. Ça fait 6 jours maintenant qu'il est violet, presque noir, et très douloureux...

Et pour finir ? J'ai plus de 39 de température depuis dimanche dernier, mal à la nuque, à la tête, je tousse, j'ai le nez qui coule, j'ai mal dans tout le corps comme si j'étais parcourue de décharges électriques cumulée à une crise de sciatique. J'ai des nœuds dans le bas du dos et mal aux reins, ce qui donne une foutue douleur qui irradie dans toutes les jambes, j'ai juste envie qu'on me les coupe. J'ai même manqué de me retrouver à l’hôpital dimanche soir, parce que j'ai fait un malaise. Je ne contrôlais plus la partie gauche de mon corps, je voyais tout noir avec un réseau lumineux, et je n'entendais plus bien de l'oreille gauche, comme si j'étais immergé dans une piscine. J'ai la gorge à vif, mal aux poumons, et je n'arrive ni à boire ni à manger, du coup, je suis en hypoglycémie et déshydratée.

Du coup, gros doute, je fais un test covid et... pas de surprise. J'ai échappé à toutes les vagues, mais non, il fallait que je me choppe cette merde sur le mois le plus difficile de l'année !!!

Je viens de passer 3 semaines à tellement bosser que j'ai zappé de boire pendant 24h, j'ai quasi arrêté de dormir, même aller aux toilettes devenait une perte de temps. J'ai craqué mode gros burn out. Je ne parle pas juste d'un petit ras le bol, mais vraiment le gros craquage général, avec les nerfs qui lâchent, les pleurs qui viennent tous seuls, et tout ce qui va avec ce genre de choses que beaucoup de gens prennent trop à la légère. Et je ne suis même pas encore remise de cette pression trop accumulée, que je développe un bon gros covid bien comme il faut. Non, pas une forme légère, malgré mon parcours vaccinal complet, mais le truc qui te met bien au fond du gouffre.

Je suis dégoûtée, parce que je vis en isolement quasi toute l'année. Si je mets 3 fois les pieds dehors en un mois, c'est un miracle. Je ne suis sortie qu'une fois en 3 semaines et c'était pour décompresser un coup... Mercredi dernier, je pétais un câble, mon copain m'a proposé une soirée Mac Do'/ciné pour me changer les idées. On a commandé en borne, on s'est lavé les mains au gel hydroalcoolique avant de manger, et au ciné, on n'était que 8 dans la salle : tout le monde au fond, moi vers l'avant avec ma vision pourrie. Je passe toujours aux toilettes après le ciné pour me laver les mains + gel dans la voiture après avoir passé les portes du ciné. Donc PAS de comportement à risque, distance sociale respectée, je pleure. A côté de ça, je n'ai rien choppé aux Imaginales d'Epinal ou à Paris pour le Pop-up Store des éditions Bookmark malgré le train, le métro, et le monde croisé autant dans les rues qu'en boutique. Alors, vraiment, j'ai grave les boules.

Ça tombe super mal, je suis une carpette de douleur et je suis à plat comme jamais. Je suis incapable de bosser, même rédiger ce message juste histoire d'expurger ma colère vient de me prendre 10 ans. Et pourtant, je ne pense qu'au boulot, au retard que je vais prendre, et je n'arrête pas de stresser. C'est juste horrible... J'ai hâte d'être en août, histoire d'être au moins débarrassée des manuscrits en cours...